Retour

Pose ministérielle de la première pierre du Collège Sint-Clara : « Des bâtiments neufs stimulent l’envie d’apprendre »

Pour la pose de la première pierre, Pascal Smet (à gauche) et Mieke Van Hecke (à droite) ont été assistés par quelques talentueux élèves.

ARENDONK – « Dans de nouveaux bâtiments, les jeunes montrent davantage l’envie d’apprendre ». C’est ce qu’a déclaré hier le ministre flamand de l’Enseignement, Pascal Smet (Sp.A), lors de la pose de la première pierre du Collège Sint-Clara à Arendonk , première « école de demain » en Flandres.

Si l’enseignement flamand compte parmi les mieux classés au monde, cela ne vaut malheureusement pas pour ses infrastructures scolaires, souvent désuètes, voire délabrées. Au jour d’aujourd’hui, introduire une demande de subvention pour de nouveaux bâtiments requiert en moyenne 20 ans de patience avant l’approbation du dossier. C’est pourquoi le gouvernement flamand a libéré, avec deux investisseurs privés, un budget de plusieurs millions d’euros pour bâtir en deux ans 165 nouvelles « écoles de demain ».

La première école libre sortie de terre grâce aux fonds de ce partenariat public et privé est le Collège Sint-Clara à Arendonk. C’est la raison pour laquelle tant le ministre de l’Enseignement, Pascal Smet, que la directrice-générale de l’Enseignement Catholique, Mieke Van Hecke, tenaient à être présents à la pose de la première pierre.

« Mais c’est aussi parce que ce collège est à mes yeux une excellente école, bien en avance sur son temps », reconnaissait le ministre socialiste. « Des élèves suivant des disciplines théoriques et techniques cohabitent sous un même toit, ce qui correspond tout à fait à ce que vise la réforme de l’enseignement flamand. Cela représente notre avenir. »

Capsule temporelle en béton

De façon très symbolique, une capsule temporelle a été coulée en béton hier, pour montrer que le collège est paré pour l’avenir. Car les tableaux noirs y seront remplacés par des tableaux électroniques, Internet sans fil et bornes de rechargement pour ordinateurs portables et iPad. Ce campus hypermoderne de 5200 m² comprendra 25 classes, plusieurs locaux ICT et scientifiques, des îlots d’apprentissage et un grand auditoire.

« Cette nouvelle école motivera certainement les jeunes « , est persuadé le ministre Smet. « C’est un peu comme chez soi: c’est plus facile d’être heureux quand on vit dans une belle maison. Cela vaut aussi pour l’école. Dans de nouveaux bâtiments, les élèves éprouvent davantage l’envie d’apprendre. »

Le nouveau Collège Sint-Clara ouvrira ses portes à la rentrée 2015.